Scandale dans la police du 93 : la compagnie de sécurisation et d’intervention de Seine-Saint-Denis ne sera fi – franceinfo

La compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) de Seine-Saint-Denis ne sera pas dissoute, contrairement à ce qu’avait annoncé le préfet de police de Paris Didier Lallement au mois de juillet, a appris vendredi 20 novembre France Bleu Paris.

Dans cette unité qui compte 148 policiers, 17 font l’objet d’une enquête préliminaire. Ils sont soupçonnés d’avoir racketté des délinquants, d’avoir monté de fausses procédures et d’avoir extorqué d’importantes sommes d’argent. Quatre d’entre eux sont mis en examen pour “faux en écriture publique”, “violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique”, “vol” et “transport de stupéfiants”.

Après la révélation de ces affaires, le préfet Didier Lallement avait annoncé le 2 juillet que la CSI de Seine-Saint-Denis serait totalement dissoute. Mais vendredi, la préfecture de police a indiqué à France Bleu Paris que “la dissolution de cette unité passera par sa reconstitution avec ses effectifs non mis en cause” dans les scandales. C’est donc plutôt une réforme de la CSI qui se dessine et qui sera discutée lors d’un prochain comité interdépartemental.

La préfecture de police de Paris confirme que, cinq mois après ces affaires, les effectifs de la CSI de Seine-Saint-Denis participent aux patrouilles pour faire respecter les mesures sanitaires et aux contrôles du confinement.

Source: francetvinfo.fr

Geef een reactie