DIRECT. Coronavirus : avec deux millions d’emplois en jeu dans le commerce, Pénicaud exhorte les employeurs à « ne pas licencier » – Le Parisien


» Les dernières évolutions de la crise du coronavirus

10 heures. TUI, N° 1 mondial du tourisme, suspend la plupart de ses activités. Le groupe allemand annonce la suspension de « la plus grande partie de ses activités » de voyagiste face à la propagation du coronavirus. Il demande aussi des aides de l’Etat.

9h55. L‘UE « anticipe une récession sur 2020 », prévient le commissaire européen Thierry Breton. L’Union européenne anticipe une récession sur 2020, a-t-il indiqué sur BFM Business, sans la chiffrer mais en prévoyant un impact global de la crise du coronavirus sur la croissance européenne « de 2 à 2,5 % ». « Avant la crise, on était aux alentours de 1,4 % » de prévision de croissance « sur l’ensemble du continent. On pense qu’on va avoir un impact entre 2 et 2,5 % » sur cette croissance, a-t-il commenté.

9h50. « Restez à la maison » : l’affiche pour inciter les Français à ne plus sortir. Le dessinateur Mathieu Persan a réalisé une affiche pour encourager les Français à rester chez eux.

VIDÉO. « Restez à la maison » : l’affiche qui demande aux Français de ne plus sortir

9h45. Le groupe ADP craint une perte d’exploitation de 190 millions d’euros en 2020. Le groupe des aéroports de Paris envisage une perte d’exploitation de 190 millions d’euros en 2020, contre un bénéfice de 1,7 milliard en 2019, en raison de la chute du trafic sur les plateformes qu’il gère. Il annonce engager un « important plan d’économies » avec un « objectif de réduction des charges courantes de l’année 2020 de l’ordre de 180 millions d’euros dont 120 millions d’euros à Paris ».

9h40. Premier cas à bord d’un bâtiment de la Marine américaine. Un marin a été testé positif mais ce résultat doit encore être confirmé par les autorités de santé. Cette annonce intervient une semaine après l’annonce qu’un soldat de la Marine américaine stationné dans le sud de l’Italie avait contracté la maladie Covid-19 qui a tué plus de 6 470 personnes dans le monde.

9h35. « Il n’y aura pas de problème d’approvisionnement de l’alimentation ». Il n’y a pas de pénurie alimentaire en France face à la propagation du coronavirus, déclare le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume. Sur CNews, il appelle les Français à ne pas vider les rayons en faisant des réserves excessives.

9h30. Un Conseil de défense ce lundi midi. Emmanuel Macron réunit ce midi un déjeuner « en format Conseil de défense », annonce l’Elysée.

9h25. Un mort à Bahreïn. Il s’agit du premier décès dans les six monarchies arabes du Golfe. Une femme de 65 ans est morte à Bahreïn du nouveau coronavirus, annonce le ministère de la Santé.

9h20. Michelin arrête ses usines en Espagne, France et Italie pour une semaine. Le groupe français de pneumatiques a décidé d’interrompre la production de ses usines pendant une semaine en Espagne, en France et en Italie à cause du coronavirus, annonce un porte-parole, afin de respecter « les mesures d’hygiène et de confinement mises en place dans ces pays ».

9h15. Les bourses européennes s’effondrent. Francfort (-5,57), Paris (-5,62), Londres (-4,77), Madrid (-7 %), les bourses ouvrent ce lundi en forte baisse. Chute record en Australie, nouveaux reculs au Japon et en Chine, où la conjoncture se révèle encore pire que prévu : les Bourses ont aussi piqué du nez en Asie-Pacifique, malgré les efforts des banques centrales pour amoindrir l’impact économique du nouveau coronavirus. Hong Kong a clôturé en baisse de 4,03 %.

9h10. Trump optimiste mais « le pire est à venir », assure son expert en coronavirus. Donald Trump s’est montré optimiste dimanche après un geste fort de la Banque centrale américaine pour juguler l’impact économique de la pandémie, mais ses experts ont mis en garde contre « un pic » à venir dans les cas de coronavirus aux Etats-Unis, qui renforçaient les mesures de prévention.

9h05. Un plan de sauvetage de l’économie à plus de 30 milliards d’euros. Le gouvernement doit présenter son plan d’urgence décrété par Emmanuel Macron pour faire face aux conséquences économiques de la crise du coronavirus.

9 heures. « Ne licenciez pas », exhorte Pénicaud. Selon la ministre du Travail, l’entrée en vigueur de la réforme de l’indemnisation du chômage pourrait être reportée au 1er septembre. Elle estime par ailleurs sur le plateau de BFMTV que « deux millions de salariés » sont concernés par la fermeture des commerces. « Si vous êtes en difficulté d’activité économique complète ou partielle, ne licenciez pas, mettez tout le monde en chômage partiel », martèle-t-elle, à l’attention des employeurs.

Autre annonce : les assistantes maternelles vont pouvoir bénéficier de la mise en place d’un équivalent du chômage partiel, avec 80 % de leur salaire versé.

8h55. Des réductions de « 70 à 90 % » des vols chez Air France. La compagnie française annonce de lundi matin qu’elle envisage de réduire drastiquement son offre aérienne pendant deux mois.

L’offre du groupe en sièges kilomètres offerts, une mesure du calcul du nombre de sièges offerts sur une ligne aérienne, « pourrait baisser entre -70 % et -90 % », selon le communiqué du groupe qui prévoit en outre « une trajectoire financière fortement dégradée » par rapport aux objectifs annoncés lors de la publication de ses derniers résultats.

8h50. Au fait, qui fait partie du « conseil scientifique », la nouvelle boussole de l’Etat? Onze chercheurs (infectiologues, virologues, réanimateur, anthropologue…) orientent depuis mercredi les décisions de l’exécutif. Ces neuf hommes et deux femmes forment ce que l’on appelle le « conseil scientifique ». Une sorte de cabinet d’experts, sur lequel s’appuie désormais le pouvoir politique à chacune de ses prises de parole.

Un certain nombre de membres du conseil scientifique réunis à l’Elysée le 13 mars (Capture d’écran)./Twitter GenevieveChene
Un certain nombre de membres du conseil scientifique réunis à l’Elysée le 13 mars (Capture d’écran)./Twitter GenevieveChene  

8h45. Marlène Schiappa lance un « appel à la responsabilité ». Sur France Info, la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre femmes et hommes a estimé que « si chacun ne respecte pas les consignes, le gouvernement sera amené à prendre des restrictions plus dures […] pour se protéger et protéger les autres ».

Concernant l’éventuel report du second tour, elle remet cette décision aux mains du Conseil scientifique, qui se réunit avec le ministre de la Santé ce lundi. « Le président ou le Premier ministre s’exprimeront très probablement sur le sujet », balaye-t-elle seulement, sans donner de date.

8h40. Les ministres au téléphone pour les matinales. Marlène Schiappa, Sibeth Ndiaye… C’est par téléphone que les membres de l’exécutif ont répondu aux questions des journalistes, afin de respecter les mesures de confinement.

8h35. L a France bascule en télétravail. Depuis ce lundi matin, des milliers de salariés vont, travailler à distance. Un bouleversement brutal dans l’organisation du travail des entreprises. C’est tout un bouleversement qu’il faut accompagner, mais que les organisations actuelles ne permettent pas toujours.

8h30. L’exécutif ne regrette pas d’avoir maintenu le premier tour. « Nous ne regrettons pas d’avoir organisé ce premier tour, un moment démocratique qui s’est bien passé », a affirmé la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye sur France Inter. « Nous n’avons jamais hésité à avoir de la transparence […] Les décisions que nous prenons sont étayées scientifiquement », a-t-elle ajouté.

Elle se dit aussi atterrée par l’attitude des Français qui continuent de se rassembler. « Ce qui aujourd’hui nous pose problème, plus que la fermeture des frontières, c’est le fait qu’au square en bas de chez moi, des enfants touchent les mêmes ballons avec des parents serrés comme des saucisses sur les bancs », souligne-t-elle, en rappelant que « Chaque personne infectée peut en moyenne diffuser le virus à trois autres personnes. ».

À propos des rumeurs portant sur un confinement total, la porte-parole assure que « cette histoire de décret était une fake news. Mais nous examinerons toutes les mesures utiles pour modifier en profondeur les comportements ». Avant d’ajouter : « Si nous devons apporter des restrictions, elles doivent être concertées. Nous faisons en fonction de l’évolution de nos connaissances »

8h25. Comment garder le contact avec ses proches et ses collègues ? Entre le télétravail contraint et l’arrêt des visites aux personnes fragiles, logiciels et applications permettent de se rejoindre un tant soit peu par écran interposé.

8h20. Tout près de l’Allemagne, l’Autriche se confine. Dimanche, le gouvernement autrichien a renforcé les restrictions à la vie publique en interdisant les rassemblements de plus de cinq personnes, en limitant les déplacements au strict nécessaire et en prévoyant de faire contrôler ces interdictions par la police afin de freiner la propagation du coronavirus. Le pays enregistrait dimanche 860 contaminations au nouveau coronavirus et deux décès.

8h15. Premiers contrôles à la frontière allemande. Des journalistes ont pu constater que les premiers contrôles d’automobilistes souhaitant franchir cette frontière, désormais fermée par Berlin, ont été menés ce lundi matin.

Les véhicules venant de France, d’Autriche, de Suisse, du Danemark et du Luxembourg, ont commencé à être contrôlés par les policiers allemands, qui ne laissent passer que le transport de marchandise et les travailleurs transfrontaliers et ont pour consigne de refouler les autres voyageurs

8h10. Pendant ce temps à la Maison Blanche. « À partir de lundi matin, des tests de température seront effectués sur toute personne entrant dans le complexe de la Maison Blanche », a annoncé dimanche soir Judd Deere, porte-parole de l’exécutif américain. « Des tests de température complémentaires seront menés au long de la journée sur les personnes en contact avec le président et le vice-président », a-t-il ajouté.

8h05. Pourquoi le gouvernement réfléchit à un confinement total. Agacé par l’indiscipline des Français face à la propagation alarmante du Covid-19, le gouvernement s’apprête à durcir les mesures de restriction sociale. Mais comment? Et quand? Nos explications par ici.

8 heures. Quels magasins sont désormais autorisés à ouvrir? Un nouveau décret est paru ce lundi au Journal officiel. Il détaille les magasins et services qui sont dorénavant autorisés à ouvrir leurs portes, parmi lesquels les magasins de bricolage, les garagistes, les vendeurs de matériel informatique…

7h55. Que savent les scientifiques du Covid-19? Comment il se transmet, sa contagiosité, ses symptômes, ses mutations possibles, le nombre de gens qu’il pourrait toucher… Nos réponses aux 12 questions que l’on se pose sur l’épidémie.

7h50. « La situation est extrêmement préoccupante », s’alarme le directeur général de la Santé. Selon Jérôme Salomon, invité de France Inter, la situation de l’épidémie « se détériore très vite ». Il déplore la « faible adhésion » des Français aux mesures barrière qui « fait qu’on n’arrive pas à freiner la cinétique de l’épidémie ». « Les Français doivent comprendre que nous pouvons tous véhiculer le virus. On observe très concrètement dans la vie quotidienne que beaucoup encore ne respectent pas les consignes », regrette-t-il.

Jérôme Salomon déplore la « faible adhésion » des Français aux mesures barrière/REUTERS/Ludovic Marin
Jérôme Salomon déplore la « faible adhésion » des Français aux mesures barrière/REUTERS/Ludovic Marin  

« Chaque Français doit se demander aujourd’hui comment diviser par trois ou par quatre le nombre de personnes qu’il approche », souligne aussi le directeur général de la Santé, qui juge la situation « extrêmement préoccupante ». Il rappelle que la France peut « très rapidement arriver à saturation » dans ses hôpitaux, « s’il n’y a pas d’application massive des mesures barrière ». « Je voudrais surtout que nos concitoyens se rendent compte qu’il y a des personnes qui sont malades, en réanimation et dont le pronostic vital est engagé, et ces personnes se chiffrent en centaines », insiste aussi Jérôme Salomon.

7h45. « Pas de pénuries » dans les supermarchés, rassure Trump. Le président américain appelle les Américains à ne pas « amasser d’aliments de premières nécessités » par crainte de la pandémie.

7h40. École à la maison, les parents à la rescousse. Alors que tous les établissements scolaires ferment leurs portes ce lundi, les parents sont obligés tant bien que mal de faire la classe. Comment font-ils dans l’Oise, où les écoles sont fermées depuis deux semaines déjà? Éléments de réponses par ici.

7h30. Quel bilan humain pour ce virus ? Au total, 6420 personnes sont officiellement décédées de la maladie Covid-19, pour 159 844 cas recensés dans le monde, selon un bilan établi dimanche. En France on recense 127 morts et 5 423 cas, dont 400 personnes en réanimation.

7h25. Bars et restaurants fermés à New York.« Demain je signerai un décret limitant les restaurants, les bars et les cafés à la vente à emporter et aux livraisons à domicile. Les boîtes de nuit, les cinémas, les petits théâtres et salles de concerts doivent tous fermer. Le décret prendra effet mardi à 9 heures du matin », a indiqué le Bill de Blasio. Les écoles sont aussi fermées à partir de lundi.

7h20. Biden et Sanders attaquent Trump sur la gestion du coronavirus. Lors de leur premier face-à-face télévisé des primaires démocrates Joe Biden et Bernie Sanders ont attaqué Donald Trump. Estimant qu’il faut déclarer « la guerre » à la maladie et « faire beaucoup plus que ce qu’a fait ce président », Joe Biden, grand favori de la compétition démocrate, a assuré qu’il aurait fait appel à l’armée. Bernie Sanders a lui accusé Donald Trump de « saper » le travail des experts. « Nous devons faire taire ce président dès maintenant », a-t-il lancé. « Il est inacceptable de l’entendre déblatérer sur des informations non factuelles », a déploré le sénateur socialiste.

7h15. Le Guatemala se ferme aux Européens. Après avoir enregistré un premier décès, le pays s’est fermé dimanche aux ressortissants européens. L’homme de 85 ans revenait d’Espagne. Les voyageurs en provenance de Chine, de Corée du Sud et d’Iran sont déjà interdits d’entrée.

7h05. Prague limite les déplacements de toute la population. Le gouvernement tchèque a annoncé dimanche que la libre circulation de l’ensemble des citoyens serait limitée pendant huit jours et jusqu’au 24 mars au moins. Les Tchèques sont autorisés à se rendre à leur travail, à faire les courses, à visiter des membres de la famille ou voir un médecin, acheter de l’essence ou se promener dans la nature.

6h55. Premier décès en Martinique. Un premier décès lié au coronavirus a été enregistré en Outre-mer et plus précisément en Martinique. « Une patiente de 86 ans hospitalisée pour une suspicion de grippe s’étant révélée infectée par le coronavirus, est décédée en réanimation aujourd’hui », a annoncé le directeur général de l’ARS de Martinique. L’île compte actuellement 14 personnes porteuses du coronavirus, dont une personne hospitalisée en réanimation.

6h45. Trois fois plus de cas importés en Chine qu’indigènes. La Chine a annoncé 12 nouveaux cas importés de coronavirus contre seulement quatre cas indigènes, au moment où Pékin resserre ses mesures de quarantaine visant les voyageurs internationaux. Le pays où a démarré l’épidémie fin 2019 compte désormais 123 cas de contamination en provenance de l’étranger, chiffre à mettre en rapport avec un bilan total de 80 860 infections, selon un communiqué du ministère de la Santé.

6h30. Argentine et Colombie se ferment. « Nous avons fermé les frontières de l’Argentine », a déclaré le président argentin, précisant que la mesure visait seulement les entrées mais que les sorties du territoire restaient libres. Dans un message sur Twitter, le chef de l’Etat colombien a informé qu’« à partir de ce 16 mars, l’entrée dans le pays des non ressortissants et des non-résidents en Colombie est restreinte ». Les Colombiens et les étrangers qui vivent dans le pays peuvent y entrer, mais « seront en isolement préventif obligatoire pour 14 jours » à leur domicile.

6h25. Quels maires élus dès le premier tour? Plusieurs voix s’élèvent, pour réclamer l’annulation du second tour, en pleine épidémie. Les maires élus dès dimanche, verraient, eux leur élection validée.

6h20. Le premier tour des municipales marqué par le coronavirus. 53,5 % à 56 % d’abstention (selon les instituts de sondage), contre 36,45 % en 2014. Sur les plateaux de télévision, les ministres du gouvernement ne sont pas interrogés sur les mauvais résultats de LREM, mais sur la gestion de la crise sanitaire liée au coronavirus. Edouard Philippe s’interroge sur le report du second tour.

VIDÉO. Municipales : Edouard Philippe évoque un éventuel report du second tour

6h15. Coronavirus : première contraction de la production industrielle de la Chine en près de 30 ans. La Chine a dévoilé une série d’indicateurs moroses pour janvier et février. Pour la première fois en près de 30 ans la production industrielle a connu un repli de 13,5 % sur un an. Les ventes de détail, reflet de la consommation, ont pour leur part chuté de 20,5 % par rapport aux deux premiers mois de 2019, a annoncé le Bureau national des statistiques (BNS).

Source: leparisien.fr

Geef een reactie