Coronavirus : déjà 135 contaminés sur la croisière de l’angoisse – Paris Match

Le nombre des individus contaminés par le nouveau coronavirus à bord du paquebot Diamond Princess monte de jour en jour.  

Environ 65 personnes de plus parmi les passagers et personnels à bord du paquebot Diamond Princess au large de Yokohama (près de Tokyo) ont été testées positives au nouveau coronavirus d’origine chinoise, a indiqué lundi le ministère de la Santé.

Ce nombre supplémentaire porte à environ 135 le total d’individus contaminés sur ce navire de croisière désormais en quarantaine. L’armateur du bâtiment a quant a lui chiffré à 66 le nombre de nouveaux cas, pour la plupart des Japonais, mais aussi des Australiens, des Philippins, un Canadien, un Britannique et un Ukrainien. Ce somptueux bâtiment était arrivé il y a une semaine au port de Yokohama, au sud-ouest de Tokyo, transportant quelque 3.700 passagers et membres d’équipage.

Voir aussi : Coronavirus : la croisière de l’angoisse

Avant que ne soient connus la soixantaine de nouveaux cas, une centaine des passagers et membres d’équipage avaient déjà été hospitalisés, les quelque 3.600 autres, essentiellement des personnes âgées de diverses nationalités, étant toujours en quarantaine à bord. Cette période de mise à l’écart pourrait durer jusqu’au 19 février.

Lire aussi :Coronavirus: plus de 40 000 contaminés et 900 morts en Chine

Les tests avaient été initialement limités aux personnes présentant des symptômes ou étant entrées en contact avec un passager débarqué précédemment à Hong Kong et qui s’était révélé porteur du virus. Ils ont par la suite été étendus aux sujets vulnérables à bord, notamment les personnes ayant été en contact avec les nouveaux cas de contamination.

Tous les passagers ont reçu des thermomètres

Les passagers consignés à bord ont reçu pour instruction de rester le plus possible dans leurs cabines, de porter des masques de protection quand ils en sortent et ont reçu des thermomètres pour surveiller leur température.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a demandé vendredi au Japon de prendre toutes les mesures nécessaires pour accompagner les passagers du Diamond Princess confinés à bord, y compris des mesures de soutien psychologique.

Des passagers ont exprimé sur les réseaux sociaux les angoisses et les difficultés provoquées par ce maintien en quarantaine. Ainsi, la passagère Yardley Wong a exprimé dans un tweet son “stress et son anxiété. J’ai besoin de pleurer pour évacuer ce stress”.

D’autres passagers ont indiqué qu’ils avaient reçu lundi des lingettes imbibées et de nouveaux masques.

Toute reproduction interdite

Source: parismatch.com

Geef een reactie