Confinement mode d’emploi : ce qui est permis, ce qui est interdit – Sud Ouest

Des déplacements et des rassemblements “réduits au maximum” à partir de mardi à midi, mais les joggings, l’échange des enfants en garde partagée et les courses autorisées : le “confinement” en France laisse une certaine souplesse par rapport à d’autres pays.

>>> Lire tous les articles sur le coronavirus

“Dans votre vie de tous les jours, quand vous avez une vie sociale normale, vous êtes en contact avec 50 personnes”, a expliqué sur France 2 la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye. L’objectif du gouvernement est de les diviser par 10, de faire en sorte que les Français restent au maximum chez eux. 

>> Justifier ses déplacements : voici l’attestation à télécharger

Des sorties pour “raison impérative”

L’objectif du gouvernement est que “chacun soit bien conscient que lorsqu’on se déplace à l’extérieur de son domicile, il faut avoir une raison impérative pour le faire” : faire des courses ou aller visiter un parent âgé ou fragile. Et pouvoir le justifier grâce à l’attestation de déplacement dérogatoire.

Pour les personnels soignants, “la carte professionnelle suffira”. Des taxis et chambres d’hôtel pourront être réquisitionnées pour leur permettre de travailler “dans de bonnes conditions”.

“Evidemment il y aura de la coercition” dès lors que les règles ne sont pas respectées, “cela signifie que des amendes pourront être données. Nous n’allons pas déployer l’armée dans les rues. En revanche il y aura des contrôles par les forces de sécurité intérieures”.

>> Coronavirus : le confinement pourra être allégé dans 15 jours, seulement si la situation s’apaise

Des transports réduits

Les transports interurbains vont être réduits à partir de midi. La porte-parole promet toutefois “de la souplesse” pour que tout le monde ait le temps de s’organiser, mais le gouvernement fait appel “à la civilité de nos compatriotes” pour réduire les déplacements “qui ne sont pas utiles et qui pourraient propager le coronavirus”.

Télétravail généralisé

Le télétravail est le principe général. Mais des formulaires téléchargeables permettront aux employeurs d’expliquer que des salariés sont “indispensables” et doivent utiliser les transports en commun pour aller travailler.

Justifier la nécessité de ses courses

Sortie autorisée pour les courses.
Sortie autorisée pour les courses.  © Crédit photo : AFP

Pour aller faire des courses, chez le médecin ou à la pharmacie, il faudra “systématiquement écrire, par une attestation sur l’honneur, ou via un formulaire qui sera téléchargeable sur le site du ministère de l’Intérieur” les raisons qui permettent d’expliquer “pourquoi on est dehors”.

Et on “regroupe les choses”: “On essaie de ne pas sortir une fois pour aller chez le boucher, une fois pour aller chez le maraicher, une fois pour aller au supermarché.”

Pas de balades ou de jeux entre amis

“Il est possible de sortir” pour ” prendre l’air” et faire de l’activité physique, “mais à condition que ça ne donne pas lieu à des regroupements avec d’autres personnes”, a indiqué la porte-parole. “Surtout pas aller vers des gens, se regrouper, rencontrer des amis au coin de la rue”. Les enfant ne doivent pas jouer “au ballon avec leurs petits copains d’à côté”.

Garde alternée respectée

“Il faut que les cellules familiales puissent rester constituées”, selon la porte-parole. Les enfants de couples séparés en garde alternée pourront passer d’un parent à l’autre suivant les règles de cette garde alternée.

Cérémonies funéraires en petit comité

“Nous aurons à préciser ce qu’il en est pour les cérémonies funéraires”, a indiqué Sibeth Ndiaye. “A ce stade”, elles ne sont pas interdites, “mais il faut que tout le monde soit raisonnable et le fasse dans une configuration qui soit la plus restreinte possible”.

Source: sudouest.fr

Geef een reactie