En 2018, 121 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon


Le 6 juin, des femmes ont manifesté à Paris pour dénoncer l’ampleur des féminicides en France.
Le 6 juin, des femmes ont manifesté à Paris pour dénoncer l’ampleur des féminicides en France. MARTIN BUREAU / AFP

Cent vingt et une femmes ont été tuées en 2018 par leur conjoint ou ex-compagnon, soit une tous les trois jours, selon des données communiquées mercredi 10 juillet par la délégation aux victimes du ministère de l’intérieur.

Ce nombre, qui comprend les couples officiels (époux, concubins, etc.) ou non (amants, relations épisodiques…), est en légère baisse par rapport aux 130 féminicides recensés en 2017. Le gouvernement a annoncé dimanche la tenue d’un « Grenelle des violences conjugales » à la rentrée pour enrayer ce fléau.

Lire l’éditorial du « Monde » : Les féminicides, un combat de société
Lire aussi Violences conjugales : Marlène Schiappa annonce un « Grenelle », mais pas de moyens supplémentaires
Réagissez ou consultez l’ensemble des contributions

Go to Le Monde




Share:

Geef een reactie

Het e-mailadres wordt niet gepubliceerd. Vereiste velden zijn gemarkeerd met *