Un couple homosexuel agressé par une dizaine de jeunes armés en Seine-Saint-Denis – Le Parisien

Un jeune homme de 17 ans a été mis en examen et placé en détention mardi « pour violences aggravées ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente », annonce ce mercredi le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Lundi soir, il faisait partie d’une bande qui a roué de coups et frappé un homosexuel avec des barres de fer dans le quartier des Joncherolles à Pierrefitte.

Circonstance aggravante, les violences physiques ont été accompagnées « de menaces de mort commises en raison de l’orientation sexuelle de la victime avec une ITT inférieure ou égale à 8 jours », poursuit le parquet. Le prévenu est également poursuivi pour un vol en réunion et des dégradations d’un bien, en l’occurrence un véhicule.

Les agresseurs avaient tendu un guet-apens

La scène s’est produite dans la rue Nungesser et Coli. Un couple d’hommes venait régler à l’amiable un différend portant sur l’achat d’une sacoche. Ils pensaient avoir rendez-vous avec le vendeur en question. Au lieu de cela, ils se sont retrouvés au beau milieu d’un guet-apens.

LIRE AUSSI > Kevin, homosexuel et violemment agressé à Drancy

A peine l’un d’eux était-il sorti de son véhicule qu’il a vu fondre sur lui une dizaine de jeunes armés de barres de fer qui l’ont frappé à plusieurs reprises. Lorsqu’il a pu se replier dans sa voiture pour échapper à la bande en furie, les violences ont continué.

Leur véhicule détruits Une grave blessure à l’œil

Les agresseurs ont commencé à asséner des coups de barres sur le véhicule, tout en proférant des insultes homophobes. Toutes les vitres ont volé en éclat. Craignant pour leur intégrité physique, les deux hommes ont réussi à s’extirper de l’habitacle et se sont enfuis à pied.

L’une des victimes a été blessée grièvement à l’œil et hospitalisée à la clinique de l’Estrées, à Stains, puis redirigée vers un hôpital parisien. Les deux hommes ont déposé plainte. L’enquête a été confiée à la sûreté territoriale.

LIRE AUSSI > L’homophobie progresse en banlieue

Source: leparisien.fr

Geef een reactie