Grève du 5 décembre : près de sept Français sur dix estiment que le mouvement est justifié – franceinfo

Un soutien qui progresse de deux points en une semaine, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié mercredi.

Près de sept Français sur dix (68%) estiment que le mouvement de grève du 5 décembre contre la réforme des retraites est justifié. C’est ce qui ressort du sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié à la veille de cette journée de grève. Le soutien aux grévistes a progressé de deux points en une semaine.

Selon cette enquête, toutes les catégories de la population soutiennent le mouvement. Près de neuf salariés du public sur dix (87%) sont en empathie avec les grévistes et près de sept salariés du privé sur dix (69%) comprennent aussi leurs motivations. Les catégories CSP+ de la population soutiennent aussi le mouvement, à hauteur de 68%. Il n’y a que les retraités qui sont un peu partagés sur le sujet. Ils ne sont que 53% à trouver la grève justifiée. 

Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro.
Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Sur l’échiquier politique, le soutien est également très large. À gauche, 95% des sympathisants LFI et 82% des proches du PS appuient les grévistes. Sept sympathisants EELV sur dix (71%) leurs sont aussi favorables. Du côté du RN, les trois quarts (77%) des sympathisants approuvent le mouvement. Les proches du parti LR restent eux partagés, avec 51% d’opinions favorables. Sans surprise, les personnes interrogées se disant proches de LREM sont en désaccord à 68% avec les grévistes.

Ce soutien massif des Français s’explique par le regard qu’ils portent sur le projet de réforme des retraites. Ils sont ainsi neuf sur dix (89%) à estimer que le gouvernement n’a pas été clair sur les contours de cette réforme. 85% pensent que le nouveau système va les obliger à travailler plus longtemps. Et huit personnes interrogées sur dix (80%) déclarent être hostiles au gouvernement ou ne pas lui faire confiance. Ce soutien au mouvement de grève s’accompagne enfin d’une opposition mesurée à la fin des régimes spéciaux. Selon ce sondage, 58% des Français ne souhaitent pas leur disparition.

Face aux perturbations attendues avec la grève, une majorité de Français ne comptent pas modifier ce qu’ils avaient prévu de faire au mois de décembre. Déplacement professionnel, départ en vacances ou courses de Noël, ils sont six sur dix (60%) à assurer qu’ils ne changeront rien. En Île-de-France en revanche, 60% des personnes interrogées ont modifié ou vont modifier leur organisation.  

Si le pays devait connaître d’importants blocages en raison d’une grève s’installant dans la durée, c’est le gouvernement qui en serait le principal responsable pour six Français sur dix (60%). Les syndicats appelant à la grève ne sont pointés du doigt que par 40% des personnes interrogées. Dans le détail, presque la totalité des sensibilités politiques imputent les perturbations au gouvernement. 83% des proches de La France insoumise, les trois quarts des RN (76%), les deux tiers d’EELV (66%) et six PS sur dix (61%) font du gouvernement le responsable des désorganisations à venir. À l’inverse, les sympathisants LR ciblent à 55% les syndicats comme fautifs. Et huit Marcheurs sur dix (80%) désignent les syndicats comme comptables des désordres à venir en cas de grève dure et longue.

Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro.
Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Cette enquête Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro a été réalisée par internet les 3 et 4 décembre 2019, sur un échantillon de 1 005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Source: francetvinfo.fr

Geef een reactie