Allemagne : Deux morts dans une fusillade en pleine rue à Halle, une personne arrêtée – 20 Minutes

La police sécurise la synagogue de Halle, en Allemagne, après une fusillade qui a fait deux morts, le 9 octobre 2019. — Robert Michael / dpa / AFP

Une fusillade en pleine rue, dans la ville allemande de Halle (Saxe-Anhalt), a fait deux morts, ce mercredi, a annoncé la police locale, qui a précisé qu’un des auteurs de la fusillade avait été interpellé.

La synagogue de Halle était visée par les tireurs, a expliqué la communauté juive au Spiegel. selon le quotidien Bild, une grenade aurait également été lancée, en ce jour de Yom Kippour dans un cimetière juif à proximité. 

Le quartier bouclé

Ces informations n’ont pas été confirmées immédiatement par la police. « Deux personnes ont été tuées à Halle, selon les premières constatations. Plusieurs coups de feu ont été tirés. Les auteurs présumés se sont enfuis à bord d’un véhicule », a annoncé la police sur Twitter, demandant aux « habitants de rester chez eux ». Plusieurs personnes ont également fait état de tirs visant un restaurant turc de kebab.

« Un tireur portait un casque et des habits militaires », a témoigné un homme, qui était à l’intérieur, sur la chaîne d’information NTV. « Il a jeté une grenade sur le local. La grenade s’est écrasée sur la porte et a explosé », a ajouté ce témoin, encore sous le choc. « L’homme a ensuite tiré au moins une fois dans le magasin, l’homme qui était assis derrière moi a dû mourir », a-t-il raconté. Tout le quartier a été bouclé et la gare centrale de Halle (Etat régional de Saxe-Anhalt) a été fermée.

La crainte d’un terrorisme d’extrême droite

Cette attaque intervient quelques mois après le meurtre, en Hesse, de Walter Lübcke, un élu pro-migrants du parti conservateur de la chancelière Angela Merkel (CDU). Le principal suspect est un membre de la mouvance néonazie.

Cette affaire a créé une onde de choc dans le pays, où l’extrême droite anti-migrants enchaîne les succès électoraux. Elle a réveillé la crainte d’un terrorisme d’extrême droite à l’image de celui du groupuscule NSU, responsable de l’assassinat entre 2000 et 2007 d’une dizaine de migrants.

7K partages

Source: 20minutes.fr

Geef een reactie

Het e-mailadres wordt niet gepubliceerd. Vereiste velden zijn gemarkeerd met *